Blog personnel sur la grossesse et la vie gémellaire (avec des jumeaux dedans quoi)

Archives de Tag: poussette double

bugaboo-donkey-twin-stroller-in-black-pink-12

 

 

 

J’ai fait ce comparatif pour aider les futurs parents de jumeaux à choisir leur poussette, devant les nombreuses demandes que je reçois de part et d’autre.

 

Je n’ai listé QUE les poussettes doubles « jumeaux », c’est à dire, avec les deux sièges équivalents (interchangeables, inclinables), et adaptées dès la naissance en « travel system » (= où on peut adapter deux cosys)

 

D’autres modèles sont cependant adaptés pour recevoir deux cosys et/ou nacelles et avec des sièges qui s’abaissent sans se gêner, parmi eux :

 

– La Jané Twone (avec la coque/nacelle Matrix (mal notée aux crash-tests))

– La Britax B-Dual (avec les Cosy Römer/ Britax)

– Certaines Phil & Teds

 

Plus bas, vous trouverez des photos des différents modèles avec des cosys, des nacelles, ou les hamacs.

 

En vert, des valeurs intéressantes (largeur, poids) ou pour les Cosys, des bons résultats aux crash-tests. En rouge, l’inverse !

 

N’hésitez pas à poser vos questions en commentaire !

 

Merci de ne pas copier mon document ni le diffuser autrement qu’en lien direct vers le blog.

 

Cliquez pour agrandir

 

 

poussettesjumeaux_v3_wm

 


 

 

ABC Design Zoom :

zoom2 zoom1 zoom3

 

Bugaboo Donkey : 

 

donkey1 donkey2 donkey3

 

Baby Jogger City Select : 

 

bjcs1

bjcs2

bjcs3

 

 

Brevi Ovo Twin : 

 

brevi123

 

CasualPlay S-Twinner : 

 

stwinner123

 

Bébé Confort Twin Club : 

 

twinclub1

 

Peg Perego Duette Pop-Up :

 

popup1

 

EasyWalker Duo :

 

easyduo123

 

Firstwheels City Twin :

 

citytwin1 citytwin2 citytwin3

 

Looping Twin :

looping2 looping1

 

Red Castle Evolutwin : 

 

evolu1 evolu2

 

Mountain Buggy Duet :

mbduet3 mbduet2 mbduet1

 

 

 


DSC_1495_wm

Mais c’est pas trop meugnon ? (réalisé sans truquage !)

 

 

 

Ah je vous entends déjà : « mais ENCORE une nouvelle poussette, mais et alors, sa City Select adorée ??? »

Inutile de vous inquiéter, la BJCS reste toujours la number one à mes yeux, mais j’ai envie de tester toutes les poussettes doubles du marché, c’est plus fort que moi. D’ailleurs Bugaboo, si vous m’entendez, et que vous avez une Bugaboo Donkey qui traîne, n’hésitez pas !!!!

 

Ça fait longtemps que j’avais envie de reprendre une côte à côte. Pas vraiment de raison valable, outre la possibilité pour les bébés de se toucher, et l’accessibilité des deux. La City Select permettant aux deux enfants de voir devant ensemble, ce n’était donc pas l’argument. De plus, on est plus souvent bloqué/limité à certains endroits avec une côte à côte (caisses, portes, trottoirs encombrés), sans compter l’amplification de « l’effet jumeaux ». Bref, de quoi me décourager de ce choix…
A la base, j’étais dans l’idée de prendre une Baby Jogger City Mini Double, en turquoise :

 

 

Mais la collection n’est pas encore sortie, et il se trouve que le guidon de la poussette (qui du reste, est quasi similaire à la B-Agile Double, en poids, mode de pliage, etc), n’est pas réglable… Sans compter qu’il aurait fallu la faire venir de Pétaouchnok, avec d’éventuels frais de douane.

 

Donc me voilà partie vers la B-Agile Double, grâce à mon gentil bienfaiteur, qui a compris comment m’adoucir la vie dans une période merdo-gémellaire à base d’ultra-nuits-pourries…
Nous sommes allés la chercher en Allemagne, où elle est vendue au prix de 319€, protection de pluie et adaptateur cosy inclus.

 

Tout de suite, j’ai été bluffée par sa maniabilité. Elle se conduit très facilement d’une seule main, ce qui est important pour moi puisque l’autre est souvent occupée par mon smartphone (ouais j’assume !)

 

DSC_1492_wm

 

 

 

Je re-découvre cependant « l’effet jumeaux », et les « discussions » avec des étrangers, souvent des gentilles Mamies qui demandent les sexes (voir photos suivantes pour comprendre pourquoi cette question m’agace….) et les sourires en coin, les « oh c’est trop mignooooooon » (viens chez moi une nuit, tu verras si c’est encore mignon !), tout ceci bien sûr alimenté par LE critère d’achat d’une double côte à côte : les bébés se tiennent la main (Kawaï !!)

DSC_1491_wm

Le Guidon est réglé bien haut pour Papa qui est plus grand

 

DSC_1496_wm

Un qui dort, une qui observe

 

Voici donc quelques photos, certaines « en situation » :

DSC_1497_wm

Les deux dorment !

 

Sur les pavés, pas de problème

Sur les pavés, pas de problème

 

La fenêtre de visualisation, toujours pratique avec les poussettes face route

La fenêtre de visualisation, toujours pratique avec les poussettes face route

 

Pliée, elle tiens debout seule

Pliée, elle tiens debout seule

 

Le pliage de la poussette est très rapide et pratique. Elle garde donc sa largeur (contrairement aux cannes).  Pour la plier, on enclenche un bouton de sécurité, on tire sur deux poignées qui sont situées sur les assises, et hop, elle se bloque automatiquement.

Le loquet et le bouton à enclencher avant le pliage.

Le loquet et le bouton à enclencher avant le pliage. 

 

La poussette à vide

La poussette à vide

 

Avec un bébé de 8 kg et 74 cm

Avec un bébé de 8 kg et 74 cm

 

Le grand (1.26m et 28 kg) a voulu tester aussi...

Le grand (1.26m et 28 kg) a voulu tester aussi…

 

Le panier est assez grand (mais bon, jamais assez quand on est habitué à celui de la BJCS) et un accès par le repose-pieds, en dézippant est prévu, ce qui est très pratique quand les enfants dorment !

L'accès au panier

L’accès au panier

 

J’aime aussi particulièrement ce type de harnais, qui permet à la fois un passage aisé des chancelières et autres, mais également de laisser le harnais en mode « bretelles » et ainsi faciliter l’attachement des enfants.

Le harnais

Le harnais

 

Le Canopy est encore victime de l’effet « Baby Jogger » (qui est très généreux en la matière), mais est finalement bien agréable, avec une position supplémentaire via un zip, qui est en fait un « filet » laissant passer l’air.

Le canopy

Le canopy

 

Je suis moins fan du système d’allongement des sièges, qui sont deux sangles à tirer ou libérer, ce qui permet une inclinaison à l’infini et une position allongée presque à plat. Ceci en fait une poussette utilisable dès la naissance, avec un couffin adaptable.

Allongement du siège

Allongement du siège

 

Le canopy se termine derrière par une grande bande de tissus qui vient recouvrir le dossier, qui comporte une grande poche très pratique, mais qui peut aussi se relever, découvrant un filet qui permet de laisser l’air circuler en été, mais aussi de voir le bébé plus facilement lorsqu’il dort.

 

La poche de rangement

La poche de rangement

Derrière le canopy

Derrière le canopy, le filet

 

Le panier est bien accessible, par derrière, par les côtés, et par devant. Sur cette photo, vous pouvez voir le frein au pied, à droite.

 

Panier

Panier

 

En rentrant, j’ai eu une frayeur, j’ai pensé qu’elle ne passait pas dans mon (pourtant grand) ascenseur ! Mais en fait si, ça se joue à rien comme vous voyez, mais ça passe.

Ascenseur

Ascenseur

 

Comme toutes les doubles côte à côte (sauf la Mountain Buggy Duet), elle est limite pour les portes, la largeur d’une porte standard étant de 79 cm, la poussette en faisant 78….

 

Porte

Porte d’entrée très grande

 

Mon avis final est que cette poussette est parfaite pour compléter ma BJCS. Elle pourra vous convenir si votre usage est citadin, que vos portes et ascenseur sont aux normes « handicap », et que vous n’avez pas besoin d’utiliser des cosys avec (car la poussette accepte les Cosy de la marque, mais un seul, ce qui peut être intéressant pour les parents d’enfants rapprochés, mais moins pour les parents de jumeaux…)

Les enfants l’aiment plutôt bien, mais ils doivent encore s’habituer à être face au monde, ce qui est rare avec la BJCS, car j’aime les avoir face à moi. Du coup, mon Scotch de fils ne me voit pas et ne cesse de m’appeler durant la ballade. Heureusement, il a découvert qu’il pouvait donner la main à sa jumelle et ça le rassure !

 

Le seul bémol, c’est que, comme toute la gamme B-Agile, le dossier n’a pas une position complètement droite quand il est au plus haut. Certaines personnes ont pallié à ceci en nouant les sangles. Ceci-dit, cela ne semble pas gêner mes bébés pour l’instant….


 

 

En ce beau jour de rentrée scolaire, la marque Red Castle nous gratifie d’une toute nouvelle poussette double très versatile et très intéressante pour les parents de jumeaux !

Cette poussette dispose donc d’un châssis sur lequel on peut adapter soit les deux sièges fournis, soit des sièges autos (Red Castle, Pebble, Recaro), et se transforme par repli ingénieux du châssis en poussette simple !

 

Voici quelques arguments de comparaison avec la City Select, au cas où vous hésiteriez dans votre achat :

Avantages :

– sa largeur (52 cm vs 63 cm pour la Select)
– sa disponibilité en France (et donc l’accès facile à un SAV)
– son prix : 699€ protection de pluie incluse (un brin moins cher)

Inconvénients :

– le bébé placé derrière ne voit pas le paysage en mode « face au monde »

– 2 coloris disponibles seulement (un peu « fades »)

 

 

Coloris Noir

Coloris Taupe

 

 

Vidéo de présentation : 

http://www.youtube.com/watch?v=M8WnXfrDddM

Voici les dimensions de la poussette Evolutwin de Red Castle :

Largeur et Hauteur Longueur Dimensions châssis plié


 

 

Genèse :

Après beaucoup de recherches, j’ai commandé la Baby Jogger City Select sur un site polonais qui la propose (poussette+siège supplémentaire) à environ 600€ hors frais de port (je vous laisse le soin de comparer avec les prix français…)

 

J’ai donc pris la poussette ainsi que les accessoires suivants :

– deux tablettes enfant

– deux protections de pluie

– deux adaptateurs Cosy multi-marque

– une protection de pluie pour panier

 

J’ai commandé la poussette le dimanche 7 juillet. Elle est partie de Pologne le mercredi 10 et arrivée dans sa nouvelle maison hier, lundi 15 juillet.  Un délai honorable, et encore plus quand on compare à celui du seul site « français » qui la vends…. (entre «  » car la société est basée en réalité en Angleterre)

 

Je voulais faire ça bien, avec une photo du colis (tellement petit que j’ai demandé au livreur où était le deuxième….), mais j’étais trop impatiente d’ouvrir et de tester….

 

La poussette est très intuitive, on comprends tout de suite comment la monter et manipuler les sièges. Le seul truc qui m’a demandé un peu plus de temps, c’est le montage des tablettes enfant.

 

Le clipsage des sièges est un vrai bonheur, on a envie d’essayer toutes les configurations pour voir quelle sera la mieux….

 

A noter que le repose-pieds « bloque » parfois, soit le deuxième siège, soit le panier, notamment quand on veut les abaisser, et qu’il faut ajuster en conséquence (le panier dispose d’ouvertures zip sur le devant et l’arrière pour faciliter cela, ainsi que son accès, c’est très bien pensé)

 

Configurations testées :

– Deux sièges face au pousseur : la configuration qui permet la plus grande latitude en terme d’abaissement des sièges (il y a 4 positions), mais on ne voit pas l’enfant de devant en roulant.

– Deux sièges face à la route : la configuration qui prends le moins de place en longueur, mais l’enfant de derrière peut taper dans le siège de devant. On ne peut abaisser les sièges que d’un cran. Le bébé de derrière a une bonne visibilité.

– Face à face : les bébés ont bien aimé, j’ai trouvé cela pratique pour leur donner un repas sans les sortir de la poussette. On voit les deux enfants en roulant.

– Dos à Dos : pas testé, ce sera pour plus tard….

 

Maniabilité : 
Comme je le pensais, rien à voir avec une 3 roues… Cependant, elle reste une double très maniable. Il faut appuyer sur la barre basse pour monter les trottoirs (ça ne suffit pas de le faire à l’aide du guidon), mais c’est la contrepartie d’une excellente stabilité pour le jour où un (ou les deux…) des enfants tentera de monter dedans tout seul…

Evidemment, la maniabilité change en fonction de l’orientation des sièges, la meilleure configuration étant deux sièges face à la route, avec le bébé le plus lourd sur le siège haut, et en position complètement droite.

 

Transports en commun :
La poussette se comporte de façon acceptable, elle manque parfois de stabilité lors des virage « fangio » des chauffeurs de bus, mais la montée et la descente se font sans problème (une descente en arrière est préférable).

 

Capacité : 

Les sièges disposent chacun d’un filet sur le dossier. La capacité donnée par le fabriquant est 1 kg. J’y ai rangé les protections de pluie.
Le panier dispose d’une capacité de 7 kg selon le fabricant. Il est tellement immense qu’on a tendance à en mettre plus….

Les sièges ont une capacité de 15 kg pour les enfants francophones, et 20 kg pour les enfants anglophones (!). La notice indique deux poids différents selon la langue…
Le fabricant ne le recommande pas, mais j’ai accroché mon gros sac à langer à la barre de direction sans aucun souci.

 

Les petits détails qui font la différence… : 

– La fenêtre de visualisation dans le canopy se referme avec des petits aimants (pas besoin de viser un scratch ou s’embêter avec une tirette, on « jette » le volet et hop)

– Le canopy est tellement recouvrant qu’on a pas besoin d’une ombrelle ou autre pare-soleil en plus

– Deux positions sont disponibles pour placer le canopy selon la taille de l’enfant

– Le repose-pieds se dé-clipse, ce qui rends le siège seul encore plus compact (c’est un peu laborieux, mais ça permet de gagner quelques cm pour les transporter)

 

Malgré les quelques petits défauts constatés, je reste sur mon avis final qui est que cette Baby Jogger City Select est LA poussette jumeaux la plus aboutie à ce jour.

 

Hum c’est bon la poussette….

Face au pousseur

Dans le tram

Face à Face

Dans le bus

Découvrir le monde ensemble.. (Ok, y’a mieux que le supermarché comme « monde »)

Le panier blindé de courses

Longueur minimale : un chariot de courses

Avec Cosys

Avec un grand de 20 kg fatigué…

Les deux sièges en position complètement allongée

Le « guide » des 4 positions

Siège noir complètement allongé, siège rouge complètement assis

Le mode « je prends le train » – Un hamac (avec repose-pieds declipsé) glissé dans le panier – Un hamac (avec repose-pieds déclipsé) face au monde et allongé complet sur l’ancrage du milieu – Deux adaptateurs cosy

 

 


Il n’y a pas si longtemps, je vous présentait mon soi-disant Ultime Nouveau Carosse….

Aujourd’hui j’ai décidé de changé de modèle…. Explications.

Clairement, j’étais, et je suis toujours très satisfaite de la Graco Trekko Duo. Elle m’a adoucit les moeurs à un moment de ma vie gémellaire où j’étais au bord de la fusillade au milieu d’un centre commercial en hurlant « Oui c’est des puuuutain de juuuumeaux ! », en me permettant de passer un peu plus inaperçu.

Les quelques plus rares personnes qui voyaient l’enfant supplémentaire trouvaient ça « génial comme système », mais j’avais souvent cette question : « mais vous les changez de place parfois, hein ? » (Non connasse, je cache ma préférée en bas pour pas que tes yeux la salissent….)

Mis à part « les autres » (alias l’enfer), le confort limité du siège du bas commençait à me poser un problème d’équité. Bien sûr, je m’attelais soigneusement à minuter le temps passer par chacun dans chaque siège, ce qui était non seulement fastidieux, mais pas optimal, mon fils préférant le siège du haut, et ma fille celui du bas (sont pas chiants mes z’amours).

Et puis, depuis leur naissance, j’ai renié, pour raisons financières, un critère pour moi essentiel au choix d’une poussette : pouvoir placer le/les enfant(s) face au pousseur les premiers mois….

J’avais déjà entendu parlé de cette ultime poussette jumeaux lors de ma grossesse, par une expatriée aux US.

Une rapide recherche l’a évincée très vite de mon panel de choix, sa disponibilité en France étant limitée, et son prix étant… limitant.

Et puis récemment, je suis re-tombée dessus… Avec, en cherchant un peu plus, des prix plus intéressants….

Quelques jours d’intense réflexion, et mon choix fût fait, avec la nécessité bien sûr, de l’avoir TOUT de SUITE (mais parce qu’après c’est trop tard, je ne pourrais pas l’utiliser au maximum de ses capacités !)

Donc, pourquoi je pense que ce modèle est l’ultimité en matière de poussette pour jumeaux ?

– Le châssis a la largeur et la longueur d’une poussette simple (parce que y’en a marre d’être bloquée partout, de choisir la caisse handicapée, de dire pardon aux gens pour passer, de buter dans les coins)

– Les deux sièges sont exactement les mêmes, et interchangeables (on a pas besoin de montrer à tout le monde quel est notre préféré)

– On peut adapter toutes les configurations possibles entre siège, Cosy (multimarque) et Nacelle (utilisable dès la naissance, et très pratique en voyage en train par exemple, ou pour des petites sorties avec la Nissan Micra (LOL))

– On peut placer chaque enfant dans exactement le sens qu’on veut (Mes enfants face à moi, mon rêve)

– Les sièges s’abaissent complètement (hop, à la sieste, et pas en mode « ratatiné »)

– Le système d’accroche est très ingénieux, on clipse chaque siège, et hop (pas besoin d’avoir fait polytechnique)

– Le pliage est un des plus compacts jamais vu (toujours l’histoire de la Micra, toussa….)

– Les roues se retirent (je vous dis pourquoi ?)

– Le frein est au guidon (parce qu’un frein au pied, c’est naze quand t’as des tongs/sandales, ou quand le siège est en dessous et te bloque la vue…)

– Le panier est immense (bordel gémellaire)

– Les sièges supportent jusqu’à 20 kg (15 pour les poussettes habituellement – pratique pour sortir avec des « grands » qui font encore la sieste)

– Fenêtre de visualisation dans le canopy

– Canopy 180° (comme sur la Graco)

– Guidon réglable en hauteur (papa est content)

– Un accessoire est disponible pour transformer les hamacs en sièges à attacher à une table

– Les harnais se règlent en hauteur par un système d’accroche rapide (parce que crotte, avec les jumeaux on a pas le temps de passer 3h à trouver les trous tous les 3 mois pour régler le harnais)

– Ce même harnais est à enfiler dans les bras (parce que le truc à 3 sangles, c’est relou et long)

– Elle se transforme en poussette simple (t’as l’air moins con les rares fois où tu sors avec un seul !)

Les « moins » :

– Elle sera sûrement moins facile à manœuvrer qu’une grosse 3 roues (Comme la Graco, ou la Jané Powertwin)

– Tous les accessoires sont à acheter séparément (mais ça peut être vu comme un avantage, car on achète strictement ce dont on a besoin)

– Le pliage est possible mais peut compact avec les deux hamacs fixés (face route)

Son prix ? Environ 600€ hors frais de port sur un site polonais….

Pour exemple, avec un combo site polonais+soldes sur un site français j’ai eu, pour 850€ port inclus :

– La poussette simple en noir

– Un siège supplémentaire en rouge (car oui, du coup, comme le second siège est vendu séparément, on peut faire des combos couleur !!)

– Deux plateaux pour les enfants (j’ai préféré ça à la barre d’appui, dans les endroits ne disposant pas de 2 chaises hautes (ou pour ne pas les monopoliser) ou pour donner un goûter au parc, etc)

– Deux protections de pluie pour siège

– Une protection de pluie pour le panier

– Deux adaptateur Cosy Multimarque

On arrive au prix moyen d’une vraie poussette double de bonne marque….

Je pense donc, de mon avis tout personnel, que c’est LA poussette jumeaux par excellence, à ce jour (ouais parce que Chéri attends toujours que dans 2 semaines je lui en dégotte un autre….), et j’en viens à un autre avis tout personnel, qui est que la poussette double devrait être LE poste de dépense le plus réfléchi par les parents de jumeaux (un peu comme le choix de l’alliance au mariage).

Je suis pourtant adepte du portage, mais j’ai compris qu’en tant que maman de jumeaux, le dos et les réservés sont vite épuisées par la simple manipulation des bébés, et que, au prorata par bébé, ils doivent passer quand même plus de temps dans la poussette qu’un bébé singleton, de fait. Je ne compte plus le nombre de fois où je me suis dit que si je n’avais eu qu’un enfant, je n’aurais pas pris de poussette (en fait, tout le temps je me dis ça).

Quand au combo poussette + porte bébé, il oblige donc à avoir constamment un bébé en portage, ajouté au fait qu’il faille que ce soit un déplacement pensé et calculé, car si vous êtes seul(e), il vous faudra un endroit pour poser/intervertir les enfants….

Mais comment s’appelle donc cette merveille qui fait briller mes yeux, hante mes nuits, et pour laquelle je vends la moitié de ma maison ?

Baby Jogger City Select (BJCS pour les intimes)

Bref, bientôt une vidéo de présentation.
Quand je l’aurais reçue.
C’est looooong !!!

 


 » Oh des jumeaux !!!! C’est un garçon ET une fille ??? »

Une des questions essentielles pendant qu’on est affalée à attendre la double-sortie, c’est le choix de la poussette-double qui accueillera nos charmants petits jumeaux ! Et on a pas trop avec 2 mois d’alitement pour choisir le fameux carrosse  tant l’offre est large et spécifique !

Voici donc quelques pistes qui pourront peut être vous aider à dénicher la voiturette ultime dans laquelle poser ces quatre merveilleuses petites fesses qui s’échinent à vous détruire actuellement les côtes/le col de l’utérus/le nombril.

Il faut savoir qu’il n’existe vraiment pas de poussette « ultime » qui conviendrait à tous les parents de jumeaux, et que parfois, même si on était sûr de son coup au début, il arrive qu’on doive/veuille changer de modèle en cours de route.

Sachez aussi que les associations départementales Jumeaux et Plus proposent des poussettes en location. Cela peut être intéressant si entre deux contractions vous criez « mais j’ai pas encore la poussetteuuuuu, empêchez les de sortireuuuuu ! »

Etape préalable : On cible ses besoins

1 : Quel usage ? Campagne (rouler dans les champs le dimanche pour les faire taiiiiire ?) ou Ville (monter dans les bus sans devoir accompagner la moitié des passagers aux urgences orthopédiques ?) ?

2. Quel budget ? Le prix des poussettes double varie d’environ 150€ à 1500€

3. Quel lien avec le véhicule familial ? (Selon que vous ayez un semi-remorque où on rentre 4 poussettes doubles sans les plier, ou une Nissan Micra dans laquelle même mes fesses ne rentrent pas dans le coffre (Je t’aime chéri, tu veux pas t’acheter une nouvelle voiture ???) ou que votre voiture principale soit un tramway)

4. Quelles lubies de baleine femme enceinte ? (« Je VEUX cette poussette rose&bleu elle est trop méga classe ! »)

—————————————————————————————————————————————-

Dans cet article, je vais lister les poussettes en 3 catégories principales, avec le détail des avantages/inconvénients, répertorier les modèles les plus connus, et en dernier, je parlerais des accessoires.

Généralités : 

Plus une poussette est compacte, plus elle est maniable. Si c’est une « en ligne », l’idéal est que les sièges soient le plus proches possible.

Les poussettes 3 roues, ou avec des grandes roues offrent un meilleur confort de conduite (mais gênent plus à certains passages).

Si une poussette vous semble intéressante de prime abord, allez la voir en magasin, et si c’est impossible, regardez là en vidéo sur YouTube pour voir le pliage, les options.

Demandez à chéri de mesurer le coffre de la voiture avant tout achat (en plus ça lui fera plaisir) !

Allez sur les forums et sur les blogs spécialisés pour lire des avis.

Cherchez les meilleurs prix, ils ne sont parfois pas que sur internet, beaucoup d’enseignes de puériculture propose des réductions aux adhérents des associations départementales Jumeaux et Plus.

N’hésitez pas à regarder le marché d’occasion, on peut faire de très bonnes affaires avec des gens qui bradent une bonne poussette parce qu’elle prends trop de place chez eux !

1. Poussette double « en ligne » (un devant, un derrière)

– Avantages : largeur réduite (on passe partout), modularité (les sièges peuvent se placer dans quasi toutes les positions (face au parent, à la route, face à face), complémentarité voiture (un châssis + 2 coque Cosy)

– Inconvénients : longueur, maniabilité (effet « chariot de courses » (imaginez un chariot de courses avec un pack de lait posé tout au bout….), le bébé placé devant est inaccessible lorsqu’on pousse (s’arrêter pour remettre une tétine)

C’est la catégorie de poussette la plus riche en modèles.

On trouve les modèles « fixes », les sièges sont non-amovibles, ceux dont les hamacs sont amovibles (pour les changer de position), et ceux sur lesquels ont peut fixer soit des coques Cosy, soit des hamacs, soit des Nacelles.

Graco Stadium Duo :

Chicco Double Together (coques qui se fixe dans les hamacs) :

Peg Perego Duette :

Casual Play S-Twinner (châssis + hamacs ou coques) :

Jané Twin Two (châssis +Hamacs ou nacelles ou coques (à noter que deux nacelles ne rentrent pas dans une voiture !)) :

Jané PowerTwin (châssis+ hamacs ou cosys) :

Ces deux dernières poussettes sont sûrement les plus utilisées par les parents de jumeaux, de fait, vous la trouverez facilement d’occasion, les parents de « grands » ayant souvent l’envie de changer pour une canne-double après quelques temps.

Ces modèles sont intéressants pour les parents qui se déplacent souvent en voiture. Avec un combiné châssis+Cosy, on a juste a déclipser chaque bébé pour le mettre dans la voiture, le châssis plié ne prenant que peu de place dans la voiture.

ATTENTION à ne pas confondre ces VRAIES poussettes jumeaux avec les poussettes en ligne pour enfants rapprochés qu’on trouve dans les supermarchés, dont le siège avant ne s’abaisse pas (à partir de 6 mois)

2. Poussette double « côte à côte » (canne ou sport)

– Avantages : poids de la poussette, les enfants plus grands peuvent se toucher et communiquer, pliage compact (pour les cannes), maniabilité

– Inconvénients : largeur, complémentarité voiture limitée (pour les cannes), effet jumeaux accentué (en gros : tout le monde te cape dans la rue), à partir de 6 mois pour la plupart des cannes

MacLaren Twin Techno & Twin Triumph :

RedCastle Twixx (dès la naissance avec réducteur) :

Cosatto You 2 (dès la naissance avec réducteur, super design, poignée du milieu super pratique) :

Mountain Buggy Duet (possibilité d’adapter des coques/nacelles/hamacs) :

EasyWalker Duo (possibilité d’adapter des coques/nacelles/hamacs) :

Bugaboo Donkey (possibilité d’adapter des nacelles/hamacs, transformable en poussette mono par repli ingénieux du châssis) :

Toutes ces poussettes peuvent tout de même être utilisées dès la naissance (malgré un confort limité pour les cannes), certaines sont fournies avec un réducteur, mais il vaut mieux rajouter un bon coussin réducteur ou un couffin souple (voir dans « accessoires »).

3. Poussette double « dessus et dessous »

– Avantages : largeur + longueur, maniabilité, effet jumeaux limité

– Inconvénients : ne convient qu’à partir de 6 mois pour certains modèles, prix, l’enfant du bas ne voit que sur les côtés (mais certains aiment bien)

Phil&Teds Promenade (nacelles/hamacs) :

Jané Twone (nacelles/hamacs/coques) :

Mima Kobi (nacelles transformables en hamacs) :

Baby Jogger City Select (Hamacs, coque toute marque avec adaptateur, nacelles) :

A noter qu’il existe ces modèles de poussette mais avec un siège utilisable uniquement à partir de 6 mois (notamment la fameuse Graco Trekko Duo, et toute la gamme Phil&Teds) à un coût moindre, toutes les poussettes listées ci-dessus sont utilisables dès la naissance pour les deux enfants.

4. Accessoires

Qui dit poussette dit accessoires, surtout qu’ils ne s’avèrent pas être du luxe quand on a besoin de deux fois plus de place/biberons/couches/bras.

Un petit conseil si vous avez des touts petits : on met la protection de pluie pour éviter les mains baladeuses  Et oui, l’effet jumeaux fait que vous allez très certainement attirer les curieux, ainsi que leur beaux microbes innocemment déposés sur la tête de vos amours (parfois prématurés !) sans que vous n’ayez le temps de réagir…. (sinon, il vous reste la pancarte, mais certaines personnes ont quand même le culot de s’y aventurer !)

Pour les cannes-doubles, on ajoutera un coussin réducteur  ou mieux, des couffins souples (pratique pour sortir les enfants petits des cannes-doubles et les trimballer dans la maison, chez le doc etc) :

BabyMoov :

TinyTraveller (sur eBay, spécial prématuré) :

JJ Cole :

Couffin souple :

Quelques accessoires sympas :

Diono Buggy Buddy :

MacLaren Twin Organiser :

Parapluie de poussette Buggy Brolly :

Clips porte-sacs :

Concernant les chancelières, la plupart des marques sont standards et s’adaptent donc à toutes les poussettes. Certaines poussettes sont livrées avec les chancelières assorties.

Concernant les pare-soleil : on évite les deux ombrelles, trop la galère ! Pour une canne-double on choisira le pare-soleil double (aussi connu sous le nom de « pare-connasse »), souple ou à arceau (pour les autres, un canopy est fourni, sinon il reste le pare-soleil simple à fixer) :

N’oubliez pas le cadenas (un petit cadenas de vélo) pour accrocher votre poussette dans le local ou dans les cages d’escaliers, on est jamais trop prudent…

Mon avis perso pour finir :

J’ai un usage assez citadin de la poussette. J’ai acheté au départ, une Cosatto You 2 (délire rose&bleu….) très voyante (effet jumeaux +++, qui d’ailleurs n’empêchait pas LA question sur les sexes, j’ai même entendu un « oh des jumelles !!! » (no comment)) couplée avec des réducteur Tiny Traveller, utilisée dès la naissance.

Avec le recul, si je devais recommencer, et bien que je n’ai pas de voiture (même si j’en utilise parfois), j’aurais pris soit une double côte à côté compatible cosy (MountainBuggy et EasyWalker) soit une Phil&Teds Promenade, soit une Baby Jogger City Select.

Voilà, bonne recherche !


Au début, comme beaucoup de gens, je trouvais le système de poussettes dessus/dessous très ingénieux, sauf que l’enfant placé en dessous donne un peu l’impression d’être lésé, puni.

Les sièges bas de ces poussettes sont également destinés à des enfants de plus de 6 mois, le confort était donc limité par rapport à une poussette double classique.

J’ai donc investi dans une poussette simple que je cumulais avec une écharpe de portage, pour les déplacements en train par exemple, et une canne double pour le reste du temps.

Ça fait 6 mois que chacune de nos sorties génèrent leur flot de « oohhhhh des jumeaux ! » – « c’est des jumeaux ? c’est pas trop dur ? » – « oh regarde CA ! » – « C’est un garçon et une fille ? Oh c’est bien pas besoin de recommencer comme ça » et autres bêtises dont je vous ferait grâce ici (j’en ferais peut-être un billet spécial)

Le fait d’être constamment regardée, alpagué, empêchée de faire mes courses en rond m’est très vite devenu difficilement supportable. L’effet jumeaux existe bel et bien, et je ne sais jamais par avance sur quel genre d’énergumène je vais tomber (on s’est même déjà une fois mis en travers du chemin de la poussette pour matter mes bébés !)

L’impolitesse des gens est sans borne….

Au détour d’un magasin de puériculture, je suis tombée sur cette poussette, la Graco Trekko Duo, a un prix très très abordable pour l’objet.

Immédiatement, mon esprit s’est mis à gambergé, et il n’a fallut que quelques jours pour comprendre que c’était LA poussette adaptée à notre situation.

 

Ses points forts :

– son prix, 259€ (avec encore 5% de « remise jumeaux » dans le magasin où je l’ai achetée)

– son pliage d’une seule main, pratique avec un bébé en portage ou dans les bras

– guidon réglable (sympa pour petite maman et grand papa)

– pliable avec le siège du dessous à l’intérieur

– méga panier pour le bordel gémellaire

– 3 grandes roues donc très maniable, passe partout

– les roues s’enlèvent en un clic et se rangent dans un sac fourni

– siège arrière 2 positions

– on peut y fixer un cosy de la marque, et en glisser un (vide !) dans le panier en bas, avec un bébé en portage par exemple, la poussette peut donc convenir dès la naissance et facilite les déplacements lorsque l’on doit emmener les cosy (train, etc)

– le pare-soleil du siège haut fait du 180°

 

Ses points faibles :

– le sac à langer doit être placé de telle façon que cela ne gène pas le bébé du bas (mais le panier est tellement grand qu’on peut le glisser dedans)

– le châssis a une forme non standard, je ne peux pas y fixer mon parapluie de poussette Buggy Brolly (ceci dit, comme elle se manipule très aisément d’une main, cela n’est pas très gênant)

– le siège bas ne dispose pas de pare-soleil (j’ai acheté celui-ci : http://www.amazon.fr/Diono-40155-Canopy-Poussette-Seat-Shade/dp/B008CY9KWA/ref=sr_1_13?ie=UTF8&qid=1369248015&sr=8-13&keywords=diono )

– les sangles des harnais sont assez courtes

– pas de fenêtre de visualisation

 

 

En résumé, les quelques petits points faibles constatés sont largement contrebalancés par les points forts, y compris le principal point fort du système : on passe nettement plus inaperçu vu qu’on ne voit pas immédiatement le bébé du bas !!!

Faire des courses sans être interrompue, le bonheur !

De plus, sa maniabilité est incomparable. Moi qui devait calculer les angles à chaque passer, soulever ma canne double dans les « slaloms », je conduis celle-ci d’un seul doigt (si si, on a testé !)

Et contrairement à ce qu’on pourrait croire, le siège bas peut être très agréable pour le bébé, il n’est pas en interaction direct avec le « dehors » (et les vielles mamies toutes moches qui se penchent sur lui….), ça fait comme une « cachette ». J’ai testé avec un singleton de 12 mois, il s’est endormi direct.

Et pour ne rien gâcher, cette couleur noire est juste ultra-classe !

Bref, je voulais dans un premier temps garder tout de même ma poussette canne double, mais après 2 jours d’utilisation  je suis complètement conquise et je ne garde que celle-là !

 

EDIT 1 : Après test, la poussette rentre dans une Nissan Micra, avec la plage arrière en place, sans dépasser

EDIT 2 : pour ceux qui tombent sur mon article en cherchant un pare-soleil canopy pour cette poussette, voilà comment je le fixe, c’est à dire sur le siège supérieur (il est possible de le fixer sur le tissus du siège inférieur, mais il ne passe alors pas derrière celui-ci, mais sur la tête de l’enfant), sur la photo, le siège supérieur est en position du milieu, mais le changement d’inclinaison de celui-ci ne doit pas changer la tenue du pare-soleil Diono, il faut juste réajuster les pinces :