DSC_1495_wm

Mais c’est pas trop meugnon ? (réalisé sans truquage !)

 

 

 

Ah je vous entends déjà : « mais ENCORE une nouvelle poussette, mais et alors, sa City Select adorée ??? »

Inutile de vous inquiéter, la BJCS reste toujours la number one à mes yeux, mais j’ai envie de tester toutes les poussettes doubles du marché, c’est plus fort que moi. D’ailleurs Bugaboo, si vous m’entendez, et que vous avez une Bugaboo Donkey qui traîne, n’hésitez pas !!!!

 

Ça fait longtemps que j’avais envie de reprendre une côte à côte. Pas vraiment de raison valable, outre la possibilité pour les bébés de se toucher, et l’accessibilité des deux. La City Select permettant aux deux enfants de voir devant ensemble, ce n’était donc pas l’argument. De plus, on est plus souvent bloqué/limité à certains endroits avec une côte à côte (caisses, portes, trottoirs encombrés), sans compter l’amplification de « l’effet jumeaux ». Bref, de quoi me décourager de ce choix…
A la base, j’étais dans l’idée de prendre une Baby Jogger City Mini Double, en turquoise :

 

 

Mais la collection n’est pas encore sortie, et il se trouve que le guidon de la poussette (qui du reste, est quasi similaire à la B-Agile Double, en poids, mode de pliage, etc), n’est pas réglable… Sans compter qu’il aurait fallu la faire venir de Pétaouchnok, avec d’éventuels frais de douane.

 

Donc me voilà partie vers la B-Agile Double, grâce à mon gentil bienfaiteur, qui a compris comment m’adoucir la vie dans une période merdo-gémellaire à base d’ultra-nuits-pourries…
Nous sommes allés la chercher en Allemagne, où elle est vendue au prix de 319€, protection de pluie et adaptateur cosy inclus.

 

Tout de suite, j’ai été bluffée par sa maniabilité. Elle se conduit très facilement d’une seule main, ce qui est important pour moi puisque l’autre est souvent occupée par mon smartphone (ouais j’assume !)

 

DSC_1492_wm

 

 

 

Je re-découvre cependant « l’effet jumeaux », et les « discussions » avec des étrangers, souvent des gentilles Mamies qui demandent les sexes (voir photos suivantes pour comprendre pourquoi cette question m’agace….) et les sourires en coin, les « oh c’est trop mignooooooon » (viens chez moi une nuit, tu verras si c’est encore mignon !), tout ceci bien sûr alimenté par LE critère d’achat d’une double côte à côte : les bébés se tiennent la main (Kawaï !!)

DSC_1491_wm

Le Guidon est réglé bien haut pour Papa qui est plus grand

 

DSC_1496_wm

Un qui dort, une qui observe

 

Voici donc quelques photos, certaines « en situation » :

DSC_1497_wm

Les deux dorment !

 

Sur les pavés, pas de problème

Sur les pavés, pas de problème

 

La fenêtre de visualisation, toujours pratique avec les poussettes face route

La fenêtre de visualisation, toujours pratique avec les poussettes face route

 

Pliée, elle tiens debout seule

Pliée, elle tiens debout seule

 

Le pliage de la poussette est très rapide et pratique. Elle garde donc sa largeur (contrairement aux cannes).  Pour la plier, on enclenche un bouton de sécurité, on tire sur deux poignées qui sont situées sur les assises, et hop, elle se bloque automatiquement.

Le loquet et le bouton à enclencher avant le pliage.

Le loquet et le bouton à enclencher avant le pliage. 

 

La poussette à vide

La poussette à vide

 

Avec un bébé de 8 kg et 74 cm

Avec un bébé de 8 kg et 74 cm

 

Le grand (1.26m et 28 kg) a voulu tester aussi...

Le grand (1.26m et 28 kg) a voulu tester aussi…

 

Le panier est assez grand (mais bon, jamais assez quand on est habitué à celui de la BJCS) et un accès par le repose-pieds, en dézippant est prévu, ce qui est très pratique quand les enfants dorment !

L'accès au panier

L’accès au panier

 

J’aime aussi particulièrement ce type de harnais, qui permet à la fois un passage aisé des chancelières et autres, mais également de laisser le harnais en mode « bretelles » et ainsi faciliter l’attachement des enfants.

Le harnais

Le harnais

 

Le Canopy est encore victime de l’effet « Baby Jogger » (qui est très généreux en la matière), mais est finalement bien agréable, avec une position supplémentaire via un zip, qui est en fait un « filet » laissant passer l’air.

Le canopy

Le canopy

 

Je suis moins fan du système d’allongement des sièges, qui sont deux sangles à tirer ou libérer, ce qui permet une inclinaison à l’infini et une position allongée presque à plat. Ceci en fait une poussette utilisable dès la naissance, avec un couffin adaptable.

Allongement du siège

Allongement du siège

 

Le canopy se termine derrière par une grande bande de tissus qui vient recouvrir le dossier, qui comporte une grande poche très pratique, mais qui peut aussi se relever, découvrant un filet qui permet de laisser l’air circuler en été, mais aussi de voir le bébé plus facilement lorsqu’il dort.

 

La poche de rangement

La poche de rangement

Derrière le canopy

Derrière le canopy, le filet

 

Le panier est bien accessible, par derrière, par les côtés, et par devant. Sur cette photo, vous pouvez voir le frein au pied, à droite.

 

Panier

Panier

 

En rentrant, j’ai eu une frayeur, j’ai pensé qu’elle ne passait pas dans mon (pourtant grand) ascenseur ! Mais en fait si, ça se joue à rien comme vous voyez, mais ça passe.

Ascenseur

Ascenseur

 

Comme toutes les doubles côte à côte (sauf la Mountain Buggy Duet), elle est limite pour les portes, la largeur d’une porte standard étant de 79 cm, la poussette en faisant 78….

 

Porte

Porte d’entrée très grande

 

Mon avis final est que cette poussette est parfaite pour compléter ma BJCS. Elle pourra vous convenir si votre usage est citadin, que vos portes et ascenseur sont aux normes « handicap », et que vous n’avez pas besoin d’utiliser des cosys avec (car la poussette accepte les Cosy de la marque, mais un seul, ce qui peut être intéressant pour les parents d’enfants rapprochés, mais moins pour les parents de jumeaux…)

Les enfants l’aiment plutôt bien, mais ils doivent encore s’habituer à être face au monde, ce qui est rare avec la BJCS, car j’aime les avoir face à moi. Du coup, mon Scotch de fils ne me voit pas et ne cesse de m’appeler durant la ballade. Heureusement, il a découvert qu’il pouvait donner la main à sa jumelle et ça le rassure !

 

Le seul bémol, c’est que, comme toute la gamme B-Agile, le dossier n’a pas une position complètement droite quand il est au plus haut. Certaines personnes ont pallié à ceci en nouant les sangles. Ceci-dit, cela ne semble pas gêner mes bébés pour l’instant….

Publicités