20130901_181907

 

 

En dix ans, qu’est ce qui change ?

Lorsque j’ai eu mon premier enfant à 21 ans, j’avais été interrogée par un grand magazine parental sur l’impact de l’arrivée d’un enfant selon l’âge. A la vue de l’article, je me suis dit que les mères de 30 et 40 ans, en comparaison, se « prenaient bien la tête quand même lolilol », pour finalement me rendre compte qu’on aborde la maternité forcément différemment à 30 ans…

Je me suis rendue compte que, sans aller jusqu’à « me prendre la tête », j’avais plus de recul face à ce que demande la maternité. Je prévois les choses nettement plus en amont, et avec plus de réserve. Avec l’aîné, je vivais au jour le jour, en prévoyant beaucoup moins, limite « bohème ». Avec les deuxièmes, je calcule un peu plus, non pas du fait de la gémellité, mais plutôt style « ces 5h au centre commercial vont-elles les enchanter autant que moi ? »

Je me trouve aussi plus gâteuse, chaque petit progrès des bébés est un bonheur ultime, je n’ai pas souvenir d’avoir été aussi gaga devant mon grand…

Je suis évidemment encore plus « mère poule », j’ai toujours peur de ne pas les couvrir assez, qu’ils se blessent, alors qu’avec le grand, c’était les aléas de la petite enfance…

Bizarrement aussi, je suis plus encline à laisser les autres me faire douter de mes choix et mes « instincts » de maman, qui globalement restent les mêmes qu’il y a dix ans…

J’ai beaucoup aimé être mère à 20 ans, c’était ce qui me correspondait, j’ai vécu des choses formidables grâce à ça, je faisais comme ça me semblait bon à moi, et je n’étais pas influencée par les avis, les remarques, le mode de parentalité « standard » dont j’étais un peu à contre-courant.

Pourtant, je trouve que l’ouverture à d’autres facettes de la parentalité est plus grande aujourd’hui. Par exemple, juste parmi mes voisines, l’un a allaité sa fille 3 ans, et l’autre a sa princesse en couches lavables et en porte-bébé physiologique. Il y a aussi beaucoup plus d’ouverture à parler d’accouchement naturel, de projet de naissance…

J’aime aussi beaucoup re-découvrir la maternité 10 ans plus tard, car en même temps c’est tellement loin qu’on a presque tout oublié, et en même temps, on garde l’expérience de maman comme le vélo !

La puériculture aussi a beaucoup évolué en dix ans, et il se passe rarement un mois sans que je ne trouve LE petit truc que j’aurais aimé avoir au temps de mon grand ! En voici quelques uns :

Le lit de Cododo

 

Ma City Select bien sûr…. En prévision, et aussi parce que je gardais parfois d’autres enfants

 

 

Plus de modèles de portes-bébé physiologique A l’époque, seul LLL vendait un sling, pratique, mais pas des plus confort !

 

La veste de portage Zoli Je porte nettement moins les jumeaux que le grand, pourtant elle ne me quitte pas

 

Des Babylegs pour le portage

 

Des chaussons souples à semelles renforcées A l’époque, on savait déjà qu’il valait mieux laisser le pied « libre » mais il n’existait que les chaussons souples tout cuir, pas idéal pour marcher en hiver dehors en Alsace !

 

Le Breastvest J’allaite en général assez longtemps, mais je n’ai pas toujours envie de passer l’argent ainsi économisé dans une garde-robe « spécial allaitement » (sauf les robes !)

 

Le fameux Magic Bed bien sûr

 

Et un Smartphone avec Facebook, pour rester H24 connectée aux copines !!! Et leur transmettre nos belles photos !

Publicités