C’est l’amour à la plage…

 

 

Voilà maintenant plus de 5 semaines que notre nouveau carrosse fait notre bonheur à tous les 4….

C’est avec un grand bonheur que nous l’avons donc conviée à nous accompagner en vacances ! Au programme : 2 semaines à Paris, 2 semaines en Bretagne, et 1 dernière semaine à Paris.

Si l’on ajoute une petite escapade, ça ne fait pas moins de 6 trajets en train…. Autant dire qu’il a fallut qu’elle fasse ses preuves !

 

A Paris, c’était un plaisir d’avoir cette poussette en main, car ceux qui connaissent bien la capitale, savent qu’elle n’aime pas les trucs roulant sur les trottoirs, qu’il s’agisse de bébé(s) ou de personnes en fauteuil roulant…
Heureusement, j’ai pu contourner tous les obstacles grâce à sa maniabilité.

La seule fois où je me suis retrouvée bloquée, c’est à une sortie de Metro, il manquait 1/2 cm à la porte battante. Ceci fût rapidement résolu en retirant une des roues arrières pour passer (on peut même le faire en étant seul(e))

L’accès au Metro est aussi facilité par le châssis, la prise en main est intuitive et sécurisée, ce qui fait qu’on peut accepter l’aide de n’importe quelle bonne âme sans risquer le double traumatisme crânien dans les escaliers.

La poussette est passée partout, même dans les ascenseurs étroits.

Evidemment, la plupart des-dits ascenseurs sont en panne (ça m’est arrivé dans 3 magasins !!) et il faut alors prendre l’escalator. En montée, pas de souci (parfois des choses tombaient du panier trop chargé), en descente, je les prenais à l’envers et pas de souci non plus.

Le frein s’est bloqué 3 fois. Je pense qu’il s’agit d’un petit défaut de réglage sur la mienne, il se débloque aisément en soulevant les roues arrières et en re-fesant la manipulation de blocage-déblocage.

J’ai eu le bonheur de pouvoir l’utiliser en simple, ça fait drôle quand on conduit une double depuis des mois ! C’est d’ailleurs aussi un gros avantage de cette poussette, parce qu’une double avec un seul bébé dedans, on a pas l’air fin !

 

En Bretagne, c’était aussi très agréable de pouvoir passer d’une voiture à l’autre, de ne prendre que le châssis et les coques pour gagner de la place dans le coffre.

Elle a aussi été bénie lorsque, dans le TGV, une dame aigrie a exigé que je la replie, et que nous nous sommes retrouvés avec la poussette complète dans le « Carré »…

Mais ce qui me fait l’apprécier autant, c’est surtout son pliage compact. On l’a donc fait rentrer dans une Fiat 600 (avec les deux parents, les deux bébés en coques, les deux hamacs, et le bordel gémellaire pour aller à la plage)

 

Et quel bonheur de pouvoir passer des différentes configurations en un tour de main… Face à face pour donner un repas aux deux enfants, faces à la route pour leur montrer les beautés de la vie, et face à maman pour faire la sieste sans perturbations visuelles….

 

La bilan après un mois d’utilisation tout terrain est toujours le même, que du bonheur, que du pratique !

 

Pliée avec les deux sièges face à la route

Pliée avec les deux sièges face à la route

 

En mode simple, dans les rues (sales) de Paris

En mode simple, dans les rues (sales) de Paris

 

Le mode Face à Face, notre préféré pendant les repas

Le mode Face à Face, notre préféré pendant les repas

 

La nouvelle collection Monoprix est sympa ;-)

La nouvelle collection Monoprix est sympa 😉

 

Dans le jardin

Dans le jardin

Sur le front de mer

Sur le front de mer

Je transforme rapidement la poussette en simple (pour prendre plus facilement les transports en commun aux heures de pointe par exemple !) , en declipsant le repose-pieds et détachant deux pressions du hamac et en le rangeant dans le panier (j'y ajoute encore des choses, comme ici le cartable du grand)

Je transforme rapidement la poussette en simple (pour prendre plus facilement les transports en commun aux heures de pointe par exemple !) , en declipsant le repose-pieds et détachant deux pressions du hamac et en le rangeant dans le panier (j’y ajoute encore des choses, comme ici le cartable du grand)

 

Publicités