La grossesse normale, c’est UNE maman et UN bébé.

Alors, au début, quand tu apprends qu’il y en a deux, il te faut déjà un plus ou moins long moment pour percuter et intégrer le truc, et que ça devienne un réflexe de dire « ils/elles/les bébés/Machin&Truc ».

Quand t’y arrives enfin, t’as envie de sortir le champagne (ah mais non, tu peux pas).

Et puis à un moment t’es vraiment bien dans le truc, t’achètes même tes trucs enfin en double. D’ailleurs tu râles qu’ils fassent pas des packs spécial jumeaux, un rose, un bleu, c’est trop demander ?

 

Sauf que les autres ne suivent pas.

La CAF t’envoie son petit courrier « vous attendez un enfant » (Flip immédiat : « ont-ils bien pris en compte ma sur-ovulation et vont-ils me verser doublement ma prime de naissance histoire de pouvoir me payer cette poussette-double tank qui va me coûter un rein ? »)

Blédiberk t’envoie son échantillon mensuel de merdouilles à bébés (rapport au fait que t’as connement donné ton adresse postale à http://www.belle&enceinte.com dans un moment d’égarement) : « Votre bébé sera bientôt là ! » -Et les gros, y’a qu’un échantillon, et l’autre, il mange quoi ?

Tu veux t’inscrire sur un site pour voir si t’es dans les normes de poids/taille/nombre de poils de cul avec tes babies et donc remplir un zouli formulaire :

– « Terme de votre grossesse » (bon là c’est facile, en général ils naissent le même jour

– « Prénom de votre bébé » – Ah ben ouais… Et pour compliquer le truc, on a exprès choisi des prénoms à rallonge donc même en mettant les deux, le champ n’est pas assez grand….

– « Sexe de votre bébé » – Heu… Hermaphrodite ?

 

Et puis y’a les autres….

Ceux qui se rattrapent….

« Comment ça va ton… heu TES bébés ? »

Et ceux que tu dois te retenir fort pour pas répondre des trucs de ce genre :

« Hihi je ferais bien le petit troisième moi ! » – « Attention, ils pourraient arriver par deux… »

3 semaines après : « Hihi, chui enceiiiiiinte ! » – « Combien y’en a ? »

 

Et là tu dois encore intégrer un dernier truc : TA norme n’est pas LA norme.

Publicités