Quand tu tombes enceinte, tu deviens immédiatement la proie d’une armée de petites salopes invisibles qui vont te pourrir pendant 9 mois : les HORMONES.

Quand tu attends des jumeaux, tu prends double-dose.

Les hormones, ce sont ces trucs qui, selon ton cas initial, te font bouffer comme une truie sans arriver à permettre que ça tienne un peu dans ton ventre pour assurer une survie minimale (de quoi avoir la force de te traîner jusqu’aux toilettes quoi), ou encore, te font prendre 15kg en avalant une demi tomate nature (ça, c’est quand t’as déjà quelques kilos en trop, bien sûr).

Les hormones agissent sur tous les fronts de ta vie.

Et tu te retrouves à avoir envie d’aller à la piscine 3 fois par jour alors qu’en temps normal tu détestes ça. Sauf que tu peux pas, sous peine de te noyer en t’endormissant entre deux brasses.

Si t’es une super chanceuse, les hormones te donnent un incroyable appétit de sekse. Mais ça, ça t’arrive que quand, comme moi, ton ToyBoy habite à 300 km de chez toi…..

Dans les 99% d’autres cas, ton pauvre Mâle devra subir la disette pendant 9 mois (envoie-le moi, bordel à cul !)….

Bien sûr, ces pouffes d’hormones ont des alliés de poids. Les gynécologues.

Le gynécologue, c’est celui qui va décider que tu dois te taper un régime sans sucre pour ton diabète gestationnel alors que toi, tu te réveilles à 7h du matin,  l’oreiller couvert de bave tellement t’as envie de bouffer des frites….

Il va aussi décider que, vu que copain Col de l’Utérus n’assure pas une cacahuète à faire la simple chose qu’on lui demande (= rester fermé !), tu n’as plus droit de faire crac-crac. Tiens, juste quand t’avais bien/de nouveau envie !

Bref, comme tu ne peux rien faire pour te venger de ces petites sauvages, tu te retrouves à t’insurger contre tout ce qui pourrait présenter une image potable, voir pire, glamour, de ce temps merveilleux qu’on nomme « grossesse ».

Le magazine avec la femme enceinte rayonnante (à peau de pêche, sans boutons) ? Déchiré…

Ton homme qui te parle de la beauté et de l’attrait des femmes enceintes ? Emasculé…

Ta voisine primipare pimpante, souriante et fine comme un sandwich SNCF ? Haïe à jamais….

Mais bon, au moins t’as une excuse :

« Ouaiiiiis mais moi, y’en a DEUX, hein !!!! »

Publicités